Wiki Star Wars Fanon
Advertisement

La libération de Base Vergesso est une succession de batailles sanglantes qui amène à la création du Seigneurat de Bajic à la suite de la défaite des troupes du Syndicat Tenloss par les forces du "commandant" Hivernus.

Contexte.[]

Base Vergesso, en tant que port franc de la Bordure Extérieure, s'avère être une plaque tournante pour les trafics en tout genre. Commerce d'esclaves, de drogues, de marchandises et vaisseaux volés ont fait la prospérité du planétoïde et du Syndicat Tenloss qui est à sa tête. Un important contingent armé, formé et payé par l'organisation criminelle avec ses propres fonds, protège par ailleurs la ville spatiale des prétentions extérieures.

Lorsque le Bureau de la Sécurité de l'Impérium demande à au lieutenant Nash Futhark de récupérer un scientifique impérial retenu sur Base Vergesso par le Syndicat Tenloss, le Chiss tente de déterminer quelles sont ses options pour exfiltrer le chercheur sans avoir à essuyer un certain nombre de pertes au sein de ses équipes...

(Plus de détails à venir.)

Les débuts de l'insurrection.[]

"Les empires naissent et s'effondrent, mais le Mal demeure éternel. C'est un fait avéré. Toutefois, si nous ne pouvons pas repousser ou éradiquer ce fléau, nous pouvons réduire son influence. Base Vergesso connaîtra aussi ce renouveau... Sa population sera purgée des mauvaises influences du Syndicat Tenloss lorsque je l'aurai écorché et saigné."

- Extrait de la conversation tenue entre Nash Futhark, alias "Hivernus", et Carth Kase. -

Nash Futhark débarque sur Base Vergesso avec un plan bien précis en tête. L'escouade expérimentale "Tête de Mort", assistée par un agent du BSI déjà en place, se charge de récupérer le scientifique impérial et de l'exfiltrer. De son côté, l'escouade "Griffe du Loup", composée de commandos des OSI, doit remplir deux objectifs vitaux pour la réussite de la mission. La libération de détenus et d'esclaves, que l'humanoïde à peau bleue juge nécessaire, doit en effet retenir l'attention des forces de sécurité ailleurs et permettre ainsi à l'escouade "Tête de Mort" de poursuivre son objectif sans rencontrer une forte opposition. Pour sa part, le lieutenant s'est arrangé une rencontre avec le dirigeant des lieux, un homme de main d'une puissante organisation criminelle que l'on nomme Syndicat Tenloss, afin de discuter de certaines affaires...

Au cours d'une conversation qui s'avère aussi brève qu'intéressante, celui qui se fait nommer Hivernus pour les besoins de la mission dévoile au directeur Kase l'intérêt de sa présence ici. Alors qu'au sein de Base Vergesso les commandos impériaux déchaînent leur fureur et remplissent leurs objectifs, le Chiss admet à son infortuné interlocuteur qu'il profite de l'opportunité qu'on lui offre pour détruire l'influence du Syndicat Tenloss dans la ville spatiale et ainsi libérer sa population des nombreux maux qui l'ont accablé. Après un bref combat opposant l'escorte du lieutenant aux gardes du corps du directeur Kase, ce dernier est fait prisonnier.

Dans le même temps, la libération massive d'esclaves et de détenus dans les rues de Base Vergesso, combinée aux actions militaires des commandos impériaux, provoquent une série d'escarmouches au sein de la ville spatiale. Au cours de trois jours de violents combats, l'humanoïde à peau bleue parvient à rassembler sous son commandement divers groupes d'insurgés. Détenus libérés et esclaves affranchis par ses soins se mêlent aux commandos impériaux et à une poignée de volontaires pour former une sorte d'armée personnelle qu'il lance contre l'important contingent mercenaire de l'Association Natori, bras armé du Syndicat Tenloss, stationné sur le planétoïde.

De son côté, la diaspora Corellienne, qui dispose d'une importante communauté au sein de Base Vergesso, décide de prendre les armes pour protéger les siens des actions d'un camp ou de l'autre. Keldron Iblis, ancien militaire et contrebandier, est nommé chef de l'insurrection Corellienne et déclare l'indépendance de son quartier. Quelques gangs profitent par ailleurs de l'occasion pour revendiquer des morceaux de territoires...

(Plus de détails à venir.)

Escarmouche dans le quartier des affaires.[]

"Une partie des troupes du Syndicat Tenloss marche actuellement sur le quartier Corellien. Ils espèrent écraser leur révolte rapidement. L'Association Natori a également tenté de s'en prendre à nos positions. Mais nos retranchements sont solides. Nous tiendrons sans problème plusieurs assauts."

- Sylvar, lors d'une réunion d'état-major. -

Le Syndicat Tenloss, désireux de reprendre au plus vite le contrôle de Base Vergesso, déploie les troupes de l'Association Natori sur plusieurs fronts afin de mater les divers mouvements d'insurrection qui se sont formés au sein de la ville spatiale. Les volontaires d'Hivernus, qu'ils ont proclamé "commandant", ont pris leurs aises au sein du quartier des affaires qu'ils occupent et se sont arrangés pour fortifier leurs positions dans l'attente d'une quelconque décision de leur supérieur. Organisées en trois compagnies distinctes et formées au combat par les commandos impériaux, les troupes de l'humanoïde à peau bleue représentent une menace de première importance aux yeux de l'Association Natori.

Un détachement de mercenaires tente de déloger les forces du Chiss lors d'une brève escarmouche mais doit renoncer à l'attaque du fait de pertes importantes et du manque flagrant de progression. Les forces de l'Association Natori ont perdu une centaine d'hommes, morts et blessés confondus, au cours de l'assaut et se replient en bon ordre vers le carrefour. Les troupes d'Hivernus, pour leur part, comptent vingt-et-une pertes. Cette première victoire, bien que fortuite, semble galvaniser les insurgés...

(Plus de détails à venir.)

Première bataille du carrefour.[]

"Ils ont fait l'erreur de diviser leurs hommes, de les engager sur plusieurs fronts, ils sont préoccupés par différentes menaces. Utilisons ceci à notre avantage. Profitons de cette opportunité pour frapper fort, assez fort pour qu'ils ne puissent pas se relever. Nous vaincrons une par une leurs forces."

- Hivernus, lors d'une réunion d'état-major. -

Sûr et certain d'obtenir la victoire en frappant vite et fort, le commandant Chiss décide d'envoyer la moitié de ses forces dans un assaut destiné à priver l'Association Natori d'un point stratégique. Dans un premier temps, les troupes de l'humanoïde à peau bleue déclenchent une série d'explosions et d'incendies qui disperse les mercenaires. La chaleur des brasiers et les multiples déflagrations ont un impact psychologique important sur les forces du Syndicat Tenloss. Lorsque la peur et le désarroi se sont emparés des mercenaires, Hivernus lance ses hommes dans un assaut brutal.

Usant de lance-flammes pour déloger leurs ennemis et se servant de la fumée des incendies pour couvrir leurs manœuvres, les troupes du Chiss parviennent à enfoncer les lignes des mercenaires. Le centre des défenses du Syndicat Tenloss, sévèrement compromis, devient une brèche par laquelle les hommes d'Hivernus s'engouffrent pour y porter l'essentiel de leurs efforts. Les forces de l'Association Natori, désœuvrées, cherchent à se replier mais sont décimées dans le processus. Quelques groupes de mercenaires s'organisent en ultimes bastions de résistance. La victoire est à portée de main...

Le capitaine Molitor, à la tête de la force d'attaque, annonce rapidement que l'ennemi est sur le point d'être vaincu. L'humanoïde à peau bleue décide donc de porter lui-même le coup de grâce en rejoignant ses hommes sur la ligne de front. Flanqué de sa garde d'honneur et assisté par la compagnie de Molitor, constituée de volontaires avides de gloire et de reconnaissance, de nostalgiques impériaux, d’anciens prisonniers et esclaves à l’esprit revanchard, Hivernus parvient à obtenir la victoire en vidant le carrefour de ses derniers occupants.

Cependant, au cours de la bataille, le Chiss est gravement blessé par l'explosion d'un détonateur et ne doit sa survie qu'au sacrifice ultime de son aide de camp. Le cadet Doxal, qui s'est jeté sur le commandant pour le protéger de la déflagration, meurt dans le processus.

(Plus de détails à venir.)

Deuxième bataille du carrefour.[]

"Les risques ont toujours fait partie de la guerre. Il ne tient qu’aux commandants de les identifier afin de mieux les prévoir… Pour les éviter ou les provoquer."

- Hivernus, lors d'une conversation avec Sylvar. -

La prise du carrefour par les troupes d'Hivernus marque une avancée significative dans le conflit. Avec la perte de cet endroit stratégique, l'Association Natori ne peut plus déplacer ses forces comme bon lui semble et ne peut plus compter sur une voie de ravitaillement pourtant vitale à l'effort de guerre. L'état-major du commandeur Brayl, à la tête du contingent mercenaire, entre alors en discussion avec divers gangs locaux qui, en échange d'une certaine autonomie sur les territoires qu'ils revendiquent, acceptent de combattre pour le Syndicat Tenloss. Cet accord permet à l'Association Natori de libérer certaines de ses troupes pour lancer une contre-attaque de grande envergure sur le carrefour.

Dans le même temps, le Chiss, qui s'est plus ou moins remis de ses blessures malgré la perte d'un œil et des douleurs persistantes, décide de faire courir des rumeurs sur sa mort et lance quelques attaques factices contre les positions mercenaires afin de simuler une perte de morale de la part des forces qu'il commande. Il s'arrange également pour faire assassiner les éléments les plus prometteurs de l'Association Natori, afin de priver l'ennemi d'officiers compétents qui pourront faire pencher la balance du côté du Syndicat Tenloss. Sûr et certain que l'ennemi est prêt à être défait, Hivernus rassemble ses troupes pour la bataille qui s'annonce et les déploie en suivant une tactique inspirée de la Marg Sabl.

Les forces mercenaires, constituées des survivants de la première bataille du carrefour et de troupes en provenance des quais et de la citadelle, sont lancées contre les positions tenues par la compagnie du sergent Slaryn. Lorsque l'ensemble des troupes de l'Association Natori est engagé contre les maigres effectifs du sous-officier, les compagnies de Molitor et Sylvar, gardées en réserve et dissimulées, passent à l'attaque et enfoncent les flancs adverses. Au bout de trois heures de combats acharnés, les troupes du Syndicat Tenloss, encerclées et épuisées, offrent leur reddition aux forces du Chiss.

Hivernus, qui ne peut pas s'encombrer de prisonniers, faute d'avoir de quoi les nourrir, propose alors aux mercenaires de rejoindre les rangs de son armée. Quatre-vingt-dix-sept d'entre eux acceptent la proposition de l'humanoïde à peau bleue. Ceux qui refusent sont exécutés à l'arme blanche, par soucis d'économie des munitions.

Cette victoire, qui marque un tournant définitif dans le conflit, a cependant privé le commandant d'une grande partie de ses forces. Nombre de ses hommes ont été tués ou blessés lors de la bataille. Il doit donc trouver de nouvelles solutions pour poursuivre sa campagne militaire sans avoir à perdre plus de troupes que nécessaire.

(Plus de détails à venir.)

Assaut sur la citadelle et libération de Base Vergesso.[]

"Le soleil s’est couché sur Base Vergesso ! Elle vit des heures sombres ! Mais elle se réveillera aux premières lueurs d’une ère nouvelle ! Les mercenaires du Syndicat Tenloss n’ont pas votre force. Ils n’ont pas votre foi. Ils n’ont pas votre coeur ! Parce qu’ils ne vivent que pour eux-mêmes, ils sont faibles. Parce qu'ils n'accordent aucune valeur à la vie de leurs semblables, ils n'ont pas de fraternité. Mais regardez autour de vous ! Observez les visages de ceux qui vous entourent. Ils peuvent provenir d’une planète différente et être d’une espèce différente, ils peuvent parler une langue différente et avoir une culture différente, mais n’oubliez pas une chose : Ils sont vos frères et vos soeurs ! Ils se tiendront à vos côtés. Et si vous combattez et mourrez pour eux, ils combattront et mourront pour vous ! Mes frères ! Mes soeurs ! Tenez vous debouts à mes côtés ! Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons apporter la promesse d’une ère nouvelle au sein de Base Vergesso !"

- Hivernus s'adressant à ses troupes avant l'assaut final. -

Conscient qu'il ne pourra pas achever la libération de Base Vergesso sans essuyer d'importantes pertes au sein de ses troupes, le Chiss envoie un émissaire porter un message d'alliance au chef de l'insurrection Corellienne. Dans le même temps, un vaisseau de guerre impérial, le "Poing de Pandore", dépêché sur place par la Grande Moff Ashe pour soutenir l'effort de guerre du "commandant", vient revendiquer le système de Lybeya au nom d'Hivernus et demande aux forces mercenaires de se retirer dans les plus brefs délais avant l'ouverture des hostilités.

Après avoir obtenu de Keldron Iblis, le chef des insurgés Corelliens, une coopération totale en échange de l'autonomie d'un quartier Corellien libre au sein de Base Vergesso, le Chiss prépare ses forces pour l'assaut final. Cependant, avant d'engager ses troupes dans un combat qui ferait d'innombrables victimes dans les deux camps, Hivernus infiltre quelques uns de ses agents au sein de la citadelle afin de négocier la reddition des mercenaires. Les officiers d'état-major du contingent local de l'Association Natori, contactés par une messagère, acceptent de négocier avec le commandant en échange d'un traitement équitable pour l'ensemble des mercenaires encore coincés sur le planétoïde. L'affaire étant conclue, les conjurés font exécuter leur supérieur, le commandeur Brayl, et donnent l'ordre de se rendre.

Quelques unités mercenaires refusent cependant la défaite et forcent les troupes coalisées à combattre au sein même de la citadelle et dans les ruelles de Base Vergesso. Les gangs ralliés au Syndicat Tenloss, pour leur part, livrent un combat symbolique et sont rapidement démantelés, leurs membres étant tués ou capturés au cours de l'assaut.

La ville spatiale, désormais aux mains du Chiss et de ses alliés Corelliens, est enfin libérée de l'influence néfaste de l'organisation criminelle.

(Plus de détails à venir.)

Une tentative d'assassinat.[]

"Vous vous êtes rendu responsable de la mort de sept militaires et de plusieurs civils. Sachez que je prends en considération leur perte. Et pour cela, je prendrai le temps qu’il faut pour tirer au clair cette histoire."

- Hivernus, alors qu'il s'apprête à interroger l'agent Bérangar. -

L'Organisation secrète de l'Oiseau de Feu, dont les intérêts sont fortement menacés par les agissements du Chiss, décide d'envoyer une escouade de commandos sur Base Vergesso afin d'éliminer la menace qu'il représente. Cependant, la tentative d'assassinat se solde par un échec. Si l'escouade parvient à supprimer Carth Kase, qui détenait des informations compromettantes, elle ne parvient pas à venir à bout de l'humanoïde à peau bleue. Hivernus, bien que blessé durant l'attaque, est toujours vivant au moment où les derniers assaillants sont tués.

L'opérateur de la mission, un certain agent Bérangar, est capturé au cours d'une chasse à l'homme et interrogé par le Chiss lui-même. S'il refuse dans un premier temps de parler, les techniques d'interrogatoire particulièrement sauvages d'Hivernus le forcent finalement à coopérer. Il accepte de livrer des aveux en échange d'une mort rapide.

Cet échec cuisant, qui compromet quelque peu l'Organisation secrète de l'Oiseau de Feu, offre à l'humanoïde à peau bleue de précieux indices quant à l'implication d'une tierce organisation dans les affaires criminelles du Syndicat Tenloss. Les informations obtenues via l'agent Bérangar lui permettent entre outre de confirmer qu'un mouvement conspirationniste impérial œuvre dans l'ombre sur des projets mystérieux...

(Plus de détails à venir.)

Conséquences.[]

"Votre petite campagne militaire personnelle aurait pu vous coûter cher, très cher… Notamment votre place. Car vous avez pris l’initiative de combattre un ennemi qu’il ne vous était pas demandé d’affronter directement."

- La Grande Moff Ashe, s'adressant à l'agent Nash Futhark, alias "Hivernus". -

La victoire du commandant Hivernus met dans l'embarras le Bureau de la Sécurité de l'Impérium, qui s'inquiète des prises d'initiative de son agent. Cependant, les actions brillantes du Chiss ont attiré l'attention de la Grande Moff Ashe. Au cours d'un entretien privé, la jeune femme et le Chiss parviennent à un accord. Hivernus, en tant que seigneur de la guerre, peut poursuivre sa campagne militaire dans le secteur de Bajic et bénéficiera dans le plus grand des secrets du soutien logistique de l'Impérium. En échange de ses faveurs, il accepte de remplir certaines missions pour le compte de la Grande Moff et devient dès lors son agent privilégié dans la Bordure Extérieure.

Avec la défaite des forces de l'Association Natori et la mort des principaux lieutenants du Syndicat Tenloss au sein de Base Vergesso, la ville spatiale se retrouve sans gouvernement. Afin de ramener l'ordre et la stabilité, Hivernus s'assure du soutien des principales communautés et des personnalités les plus influentes du planétoïde afin de créer le Seigneurat de Bajic. La création d'un régime autoritaire et militariste dirigé par ses soins permet d'inscrire sa croisade contre le Syndicat Tenloss dans un cadre plus légitime.

La chute de Base Vergesso aux mains d'une puissance étrangère inquiète autant qu'elle intrigue dans les milieux de la pègre. Le Syndicat Tenloss ressort affaibli de ce conflit et doit se préparer à une guerre dans l'ensemble du secteur de Bajic, qu'il contrôle via des jeux d'alliance ou des subterfuges.

(Plus de détails à venir.)

Advertisement